Les comportements adoptés par les adolescents : en famille, avec leurs amis et au sein du système scolaire

         

          L'adolescence, du latin adulescentes qui signifie « le jeune homme », est la période de la vie humaine caractérisée par l'évolution de la personnalité enfantine vers la personnalité adulte ainsi que la maturité sexuelle, ou puberté. La majorité civile signale normalement sa fin. L'adolescence est une notion relative .En effet, la période de l'adolescence est beaucoup plus longue qu'auparavant, les tranches d'âges considérées comme l'adolescence ne sont plus éxactement les mêmes. Et, finalement l'âge de sortie de l'adolescence est trés difficilement définissable. L'adolescence est la période où on se prépare à la vie professionnelle, civique et familliale. On est dans la phase d'apprentissage à devenir adulte. Cependant, certains individus n'arrivent pas à sortir de cette phase. Ils n'ont plus l'âge pour être considérées comme des adolescents mais n'ont pas non plus le comportement d'adulte. Certains psychanalistes ont définit, pour ces individus, une nouvelle periode : "l'adulescence". C'est un mot-valise (contraction d’adulte et d’adolescence). L'adulescent peut vivre chez ses parents mais aussi adopter le style de vie de la série Friends dont les protagonistes ont tous un logement mais ne font rien seuls. Loin du couple uni classique autour duquel le reste évolue, le groupe d'adulescents devient partie intégrante de la relation. L'adulescent est rassuré par cet univers immuable où le passage du temps est nié. Cet univers ne comprend ni jalousies, ni frustrations. En revanche, il ne pousse guère à vivre en dehors de lui, ni à bâtir quelque chose dans le temps.

Un individu connait, tout au long de sa vie, une socialisation. Il y a deux différents types : la socialisation primaire et la socialisation secondaire. La socialisation primaire sert à structurer l'ensemble de la personnalité de l'individu et à l'instruire sur les valeurs générales, celles communes à l'ensemble de la société dans laquelle il vit. Alors que la socialisation secondaire définit chez l'individu des aspects plus précis de sa vie et donc des valeurs plus précises. L'enfance et l'adolescence sont les deux périodes d'ages qui constitue la socialisation primaire. Lorsque l'individu devient adulte, celui-ci entre dans la socialisation secondaire. Durant la période de l'adolescence, l'individu n'a pas encore acquis un esprit critique, il ne remet pas en cause les informations qu'il reçoit. Puisqu'il est encore en période d'apprentissage des valeurs générales. L'adolescent est donc une personne influençable. L'influence qu'il subit est effectué par les agents de socialisation avec qui, il est en contact. De nos jours, l'adolescent connait de socialiseur comme la famille, le groupe de pairs (amis), et les médias. Comme on a pu le voir précédemment, les médias ont une influence sur eux. Ceux-ci diffusent des valeurs qu'il interiorisera sans forcément s'en rendre compte. En regardant les différentes séries americaines proposées, l'individu va reporter ces comportements vus dans la réalité. On peut parler du mécanisme d'apprentissage de l'imitation. Il reproduit des comportements observés chez des agents de socialisation dans sa vie. Il va donc imiter ces personnages préférées de séries télévisées américaines. Il existe des similitudes entre des faits divers et des événements spécifiques de séries télévisées americaines :

Cette scène connait quelques ressemblance avec un fait divers : Une fusillade dans un collège de l'Essonne fait deux blessés. " Un adolescent de 16 ans a ouvert le feu vendredi après-midi sur une classe du collège Jean-Mermoz, à Savigny-sur-Orge, en Essonne depuis une barre d'immeuble située en face de l'établissement. Muni d’une carabine à air comprimé, il a légèrement blessé un professeur et un élève, avant d’être interpellé par la police. Deux jeunes gens de 16 et 17 ans, dont un au moins est un ancien élève du collège ont été placé en garde à vue et ont reconnu les faits, sans dire néanmoins lequel des deux avait tiré." paru dans Liberation.fr . Cependant, ces évènements plutôt négatifs ne sont pas les seuls qui sont reproduits au collège ou au lycée. Les séries télévisées et, majoritairement, les acteurs sont un grand sujet de conversation pour les téléspectateurs assidus que sont les adolescents. Ainsi, beaucoup d'adolescents discutent à propos des scènes qu'ils ont vu, récemment, dans les séries télévisées qu'ils regardent. Les scènes épiques que la plupart des jeunes filles rêvent de vivre un jour. Et, en effet, il existe une citation connue tirée des Frères Scott et dite par Brooke Davis : " Je voulais que tu me prouves que tu tenais à moi, je voulais que tu me dises que j'étais la seule qui te plaisait et que tu préférais passer le reste de ta vie tout seul plutôt qu'avec une autre fille que moi. Je voulais retrouver le Lucas qui m'avait dit un soir à la plage qu'il serait toujours là pour m'aider ". Dans de nombreuses séries , les relations amoureuses adolescentes sont abordées. Et, le thème de l'amour, est abordé d'une manière tel que les adolescentes puissent s'imaginer pouvoir vivre les même aventures que ces personnages, qu'elles puissent croire que cela sera possible pour elles aussi. " De temps en temps, on aimerait se trouver à la place de ces personnages " exprime une adolescente française.

Les comportements sociaux typiques adoptés par les adolescents ne se produisent pas qu'au sein du systéme scolaire , cela peut également se passer entre amis . «Dix ans après Sex in the city, les héroïnes de Gossip Girl monopolisent à leur tour les pages des magazines de mode, remarque Marjolaine Boutet. Les jeunes filles commandent des copies de leurs robes de soirée sur Internet. C'est une vraie industrie.» En musique, l'influence est plus grande encore. Avec 97 titres au top des ventes, 18 millions de singles et 7 millions d'albums vendus, l'effet Glee est à peine croyable. De The Time Warp du Rocky Horror Picture Show à Vogue de Madonna, le moindre tube repris dans cette série connaît une seconde jeunesse. Don't Stop Believing, un tube oublié des années 1980, est même le single le plus acheté sur iTunes ! Beaucoup d'adolescents essayent de ressembler à leurs personnages favoris de séries télévisées américaines. Ils essayent de s'habiller comme eux, ils écoutent les mêmes musiques, certains organisent des soirées similaires à celles vues dans les séries télévisées. Ce qui veut souvent dire, des soirées fortement alcoolisées. D'autres vont même jusqu'à reproduire littéralement des passages des séries et ce dans les rues françaises. C'est ce qui est apellé des Flash mob, en français "mobilisation éclair", et correspond au rassemblement d’un groupe de personnes dans un lieu public pour y effectuer des actions convenues d’avance, avant de se disperser rapidement. Le rassemblement est souvent organisé au moyen d'Internet via Facebook, ou d'autres sites communautaires. Les actions effectuées prévues d'avance sont généralement des danses. Ci-dessous, il y a l'exemple d'une Flashmob organisée à Paris sur le thème de Glee, ce qui montre à la fois l'importance de cette nouvelle série américaine dans la population française mais également les actes qui peuvent être faits à la suite de visionnages de séries télévisées américaines. 

Après le système scolaire et entre amis, les séries télévisées américaines influencent également les adolescents au sein du cadre familiale. Nous avons observé dans de nombreuses familles que l'individu en cours de socialisation va parfois connaître des conflits avec ses parents, il va donc se tourner vers un autre agent de socialisation, un des plus proches après, ou parfois même, avant la famille dans le foyer va être les médias et donc l'adolescent va se tourner vers les séries. Ces séries qui ont pour personnages, des individus aux caractéres plus proches des adolescents puisque souvent ces personnages se situent dans les mêmes tranches d'âges. Ils vont donc être plus proches des adolescents que les parents, eux-même, de ces adolescents. En effet, l'adolescent regarde souvent des séries télévisées métant en scéne des personnages du même age comme par exemple : Glee, Gossip Girl, Degrassi, Les Frères Scott ... Les scénarios de ces séries sur les adolescents vont donc aborder les mème genres de situations ou problèmes que ce que traversent, en moyenne, les adolescents. Selon une étude du pédopsychiatre Stéphane Clerget : “ Les adolescents aiment les personnages qui ne suivent pas les règles car ils sont, eux-mêmes, dans une période de transgression ". Ils sont en pleines transformations, en période de changements et peuvent donc trouver des réponses dans ce type de séries. Car, regarder des situations similaires et les réponses données à ces types de situations peut parfois aider. " Pour les ados, c'est plutôt rassurant. Ils se disent que tout ne va pas si mal chez eux puisque c'est pire ailleurs ", explique Marjolaine Boutet, experte en série télévisée. Dans d'autres cas, il se peut que l'adolescent se tourne vers des séries qui lui enverront une autre image, que celle qu'il a chez lui, sur la famille. 7 à la maison aborde de nombreux sujets au long de ces nombreuses saisons, mais un élement perdure tout le long, et est promordial, la famille. Cette série envoie des images positives de la famille. En effet, on y trouve les membres d'une famille trés soudée et qui s'aiment profondément. Pendant l'adolescence, les rapports familiaux sont souvent trés conflictueux. D'ailleurs, chez les parents, l'adolescence et souvent associée avec l'expression "crise d'adolescence". Cette expression populaire prouve la nature des rapports enfants-parents durant cette période. La série télévisée américaine 7 à la maison met en avant l'amour familiale. Que ce soit des séries retraçant de mêmes situations ou des séries montrant des situations plus positives, les adolescents prennent souvent ces séries télévisées américaines pour exemple et reprennent, quelques comportements vus, dans leur propre quotidien. Cela peut se produire dans un bon sens, dans le cas où les adolescents reprennent de bonne attitudes. Cependant, parfois, les adolescents reproduisent de mauvais comportements. Bonne ou mauvaise , il est désormais indéniable que les séries télévisées ont un influence sur les adolescents.

Les séries télévisées américaines influent donc sur le quotidien et surtout sur les comportements des adolescents. Ceux-ci adoptent les comportements de certains personnages télévisées fictifs au sein du système scolaire, entre amis ou encore dans le cadre familiale. Les séries télévisées américaines peuvent ainsi avoir une bonne influence sur leurs jeunes téléspectateurs comme une mauvaise.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site